Le programme Parler, initié dans l’agglomération grenobloise par Michel Zorman, a pour objectif de favoriser les acquisitions scolaires des enfants issus de familles modestes, dans des classes où l’homogénéité sociale est forte. À l’issue du programme, le nombre d’élèves en difficulté de lecture a été divisé par deux.
Séparateur

Le programme
en quelques mots


Ce programme de prévention de l'illettrisme et de l'échec scolaire (Parler Apprendre Réfléchir Lire Ensemble pour Réussir) a été mené de 2005 à 2008 dans l’agglomération grenobloise au sein de plusieurs écoles de REP dont les élèves étaient très largement issus de familles défavorisées. L'enseignement explicite et structuré dont ils ont bénéficié a consisté en un enrichissement langagier et cognitif sur toute la durée du cycle 2, pendant les temps scolaires, péri-scolaires et extra-scolaires, en relation avec les familles.
 
 
À l'issue du programme, les performances obtenues par les élèves du groupe Parler lors des évaluations nationales de CM2 en compréhension de textes étaient significativement supérieures à celles du groupe témoin et très proches de celles de la moyenne nationale, voire meilleures concernant les élèves en difficultés. Le programme a été conduit par une équipe de recherche menée par Michel Zorman (M. Bianco, P. Bressoux, C. Lequette, G. Pouget, Laboratoire des Sciences de l'Éducation, Université Pierre-Mendès-France de Grenoble). Il a bénéficié du concours de l'Inspection Académique de l'Isère, la Communauté d'Agglomération de Grenoble, le Conseil Régional Rhône-Alpes, la ville d'Échirolles, la ville de Fontaine et la ville de Grenoble.
Séparateur

Retour sur 15 années
d'expérimentations


Avec le programme Parler, Michel Zorman concrétisait 10 ans d’expérimentations sur l’apprentissage de la lecture à l'école, initiées en 1998 avec l'entraînement de la conscience phonologique en grande section de maternelle, dans le cadre d’un bilan de santé réalisé dans 600 classes de l’Académie de Grenoble.
Carte des expérimentations en France
Dans la continuité du programme Parler, des actions à plus grande échelle ont permis d'étendre le dispositif d'entraînement et les outils utilisés dans le programme à plus de 300 classes de GS et de CP de l'éducation prioritaire dans plusieurs académies. Ces expérimentations ont été menées à l'initiative du Rectorat de la Martinique, de la direction générale de l’enseignement scolaire et de l'association Agir pour l'École, dans le cadre du Programme des Investissements d'Avenir. Elles ont montré qu'il était possible d'obtenir des résultats sur les apprentissages en mobilisant l’ensemble des acteurs de l’école et en accompagnant fortement les enseignants.
Séparateur

Des pratiques
efficaces


Pendant le temps scolaire, le programme se caractérise par la mise en œuvre d'un dispositif d'entraînement sur toute la durée du cycle 2, moment charnière de l'apprentissage de la lecture et de l'entrée dans l'écrit. L'entraînement repose sur un enseignement explicite et systématique de la conscience phonologique, du code alphabétique, de la compréhension et du vocabulaire, par l'intermédiaire de séances quotidiennes et intensives en petits groupes de niveau homogène. Les progrès individuels sont mesurés chaque trimestre pour pouvoir remédier aux difficultés avant qu'elles ne s'installent.
 
 
Cette pratique, qui implique une nouvelle organisation de la classe pour être efficace et permettre une approche plus individualisée de l’élève, nécessite le concours ponctuel d’un adulte supplémentaire (co-enseignant, maître spécialisé), la mise en place de décloisonnements ou la mise en autonomie des élèves de la classe, pour permettre à l’enseignant de se consacrer pleinement au groupe d’entraînement pendant les séances.
 
 
L’adoption de cette pratique pour les enseignants participant à ces dispositifs s’est appuyée sur des stages de formation menés par des chercheurs et des conseillers pédagogiques, et des visites régulières de classes pour suivre la progression des élèves et accompagner les équipes pour mettre en œuvre les outils et adapter le dispositif à la progression des élèves.
Séparateur

Des outils clefs
en main


Les outils pédagogiques mis en œuvre dans le dispositif d'entraînement du programme Parler constituent la synthèse des données empiriques produites par la recherche internationale. Ils sont adaptés au programme scolaire français et évalués scientifiquement dans l'Académie de Grenoble depuis 10 ans. Diffusés depuis leur conception par la Cigale, les entraînements phonologique, compréhension et fluence de lecture sont devenus des outils de référence, largement utilisés dans les écoles.
Rééditions des outils historiques
Ils sont maintenant entièrement réédités et complétés par deux nouveaux entraînements, Code alphabétique et Décodage, développés au cours des expérimentations qui ont succédé à Parler. La mise en cohérence de ces outils pour les besoins de ces actions a permis de les faire évoluer significativement sur le fond et la forme pour faciliter leur mise en œuvre dans la continuité du cycle 2. Ces nouveaux entraînements sont disponibles dès à présent, accompagnés des supports élèves correspondants.
Plus d'infos sur les nouveaux outils